Twitter SoundCloud Viméo

Le club robotique de Saint-Yorre encore au top.

Reportages

Une nouvelle fois le club NoLimits de Saint-Yorre a brillé dans la compétition de robots organisée par la First Lego League. Après s'être qualifiée au plan régional puis au plan national, l'équipe de jeunes est allée affronter, fin mai à Aarhus, les meilleures équipes mondiales.

Equipe No Limits 2017

La compétition est l'aboutissement d'un processus qui commence en août de l'année précédente quand les organisateurs du challenge dévoilent la série de missions que les robots de chaque équipe doivent accomplir en moins de deux minutes et trente secondes.
D'abord il faut réunir une équipe de jeunes entre 9 et 16 ans . Comme l'équipe NoLimits existait déjà, il fallait détecter, sélectionner, motiver et former deux à trois nouveaux membres pour reconstituer une équipe complète soudée et performante.
Ensuite, c'est l'examen des missions à réaliser. Comment faire ? Comment s'y prendre ? Un bouillonnement d'imagination commence, on épluche le règlement pour trouver les astuces qui simplifieront les solutions, on fouille dans le catalogue des innombrables pièces Lego pour dénicher l'élément improbable qui rend possible une solution.

Les anciens apportent leur expérience et gardent le contact avec les équipes amies qu'ils connaissent dans le monde entier. Certains partagent volontiers leurs idées, d'autres veillent jalousement à garder secrètes leurs innovations. Les premières compétitions sont l'occasion de voir ce que les adversaires ont imaginé, il est encore temps d'améliorer son robot !

Chaque semaine pendant des mois, l'équipe se réunit pour échanger, cogiter, essayer, faire, défaire. Il y a les jours de découragement, suivis par des périodes d'euphorie quand l'étincelle du Eurêka vient frapper les esprits.
Les bonnes idées ne suffisent pas, encore faut-il que tout marche bien le jour venu, malgré la pression des enjeux. Alors les jeunes deviennent ingénieurs pour fiabiliser les concepts, pour imaginer des solutions logicielles qui rattrapent les imprécisions de la mécanique. Du beau travail.

Voici une vidéo prise lors d'une démonstration dans le local mis à disposition par l'Amicale Laïque de Saint-Yorre :

 Je pouvais décrire les compétitions et les merveilleuses rencontres qui les accompagnent. Cependant, au contact de cette sympathique équipe, on prend conscience du chemin parcouru chaque année. Le mélange de talents, le travail d'équipe, la détermination et la créativité, le réalisme des solutions techniques, sont autant de moteurs qui ont poussé chacun à se dépasser.

Bonne chance pour l'année prochaine.

Un grand merci à Laure et Serge Guerry d'avoir accepter cette rencontre.
Robert Froehlich
pour Astu'sciences